AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Volveré a tu Lado... (pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ally Ayo De Saint-Ange

Ally Ayo De Saint-Ange

Messages : 88
Date d'inscription : 27/10/2008

Volveré a tu Lado... (pv) Empty
MessageSujet: Volveré a tu Lado... (pv)   Volveré a tu Lado... (pv) Icon_minitimeMar 18 Nov - 0:04



Toute cette histoire avec la prof d'art plastique était tout simplement ridicule. Ally soupira une fois que tout le monde eut quitter la classe. Elle dut rester jusqu'à la fin pour récupérer son livre. La prof lui jeta un petit regard supérieur avant de partir, abandonnant négligemment le précieux livre sur son bureau.

Ally ne prêta pas attention à la prof, approchant tranquillement. Elle posa la main sur la couverture avec un petit sourire. Quand même ce Slayers était sacrément gonflé, mais c'était gentil de sa part de s'excuser d'avoir piétiné son livre préféré en lui en achetant un autre. Puis du coup celui ci avait quelque chose de spécial. Elle le rangea dans son sac.
Elle s'apprêtait à quitter la classe et le lycée vu que c'était le dernier cours, quand son regard se posa sur "Understanding Biology For Advanced Level" le manuel qu'ils utilisaient dans le cours de Melle Lehane. Intriguée, elle prit le livre se demandant qui avait bien pu l'oublier vu le prix, elle se dit que c'était peut-être Jack. Mais non, elle regarda la première de couverture. Il y avait une écriture en pattes de mouche qui ne ressemblait pas du tout à celle de Jack. Après quelques minutes de déchiffrage, elle finit quand même par déduire que c'était celui d'Enrique Oleivera. Elle le mit dans son sac, se disant qu'elle lui rendrait dès qu'elle pourrait, après tout il l'avait empêchée de se noyer elle lui devait bien ça et puis apparemment il aimait beaucoup ce cours. Elle regarda vite fait dans leur emploie du temps pour voir quand été le prochain cours. C'était le lendemain. Et apparemment ils avaient des devoirs. Ally n'était pas très douée en science, disons que ses notes si elles étaient satisfaisantes ne cassaient pas trois pattes à un canard. Et d'ailleurs elle avait complétement oublié ce devoir sinon elle aurait peut-être demandé à Jack de l'aider un peu...

Julio-Tiens mais qu'est-ce que tu fais ici Ally?

Ally sursauta avant de s'apercevoir que c'était le vieux gars de l'entretient. Un vieux bonhomme, un porto ricain qui avait toujours été adorable avec elle.

Ally-Oh rien j'allais m'en aller! Bonsoir Julio!
Julio- Mais c'est qu'elle améliore sa jota la petite mamzelle. Bonsoir Ally.

Il l'aimait bien cette petite gamine et d'ailleurs elle lui disait toujours bonjour et au revoir quand elle arrivait et repartait. Une idée fit alors tilt dans la tête d'Ally, elle se retourna:

Ally- Dites? Vous ne sauriez pas dans quel quartier habite Enrique, Enrique Oleivera?.... par hasard.

Il se redressa sur son balais la regardant un peu intrigué qu'une métisse veuille faire un tour par chez les latinos, puis voyant son petit sourire Ally cru bon d'ajouter un complément d'information:

Ally-Ah non mais c'est pas ce que vous croyez...j'veux juste lui rendre son bouquin de science.

Elle se passa la main dans les cheveux à l'arrière de la tête comme dans certains dessins animés quand le personnage est gêné. Il rit et lui donna l'info qu'elle voulait avant de continuer son ménage en marmonnant un "ah ces jeunes...".
Elle rentra donc chez elle est après le dîner, elle fit un petit tour sur internet pour localiser précisément la boutique que Julio lui avait dit. Puis elle sortit sous l'oeil amusé de son père malgré toutes les protestations qu'elle put avoir et les plaidoiries qu'elle pouvait lui servir. Il fallait toujours qu'il aie une imagination débordante.

Elle prit le bus jusqu'à un endroit avançait de Phoenix, un peu avant les ghettos latinos. A la seconde où le bus disparut il se mit à pleuvoir et comme il commençait à faire vraiment nuit, et qu'il y avait de plus en plus de gens bizarres dans la rue qui la regardait de drôle de façon, Ally commençait à se dire que c'était une mauvaise idée qu'elle avait eu. Elle serrait son sac de cours contre elle pour que le livre ne prenne pas la pluie, un peu comme elle quoi ( Volveré a tu Lado... (pv) 609166 ), mais elle n'était pas rassurée en plus de ça. Elle ne savait rien de ce que pouvait être la vie dans le ghettos et n'avait eu que peu d'aperçu des préjugés raciaux dans cette ville, elle qui avait été élevée dans la soie elle aurait eu du mal à s'imaginer se faire égorger dans une ruelle sombre à cause de sa couleur de peau mais curieusement en regardant ce type qui la bloquait d'un oeil assassin en épluchant sa pomme au canif, ça lui fit plutôt froid et elle se représentait plutôt bien le truc.

Enfin, comme une lumière au bout du tunnel, elle vit l'enseigne de la petite boutique de Luna Sandovar, coincée entre deux grands immeubles délabrés. Ally était trempée jusqu'aux os et ses cheveux lui collaient au visage. Un chat noir vient ronronner entre ses jambes. Elle frappa à la porte et essaya de se donner l'air présentable en attendant qu'on lui ouvre....





_________________
Volveré a tu Lado... (pv) 0152 Volveré a tu Lado... (pv) 0150
Shall Never See me
this Way unless...

Revenir en haut Aller en bas
Enrique G. Oleivera
VIOLENT SAINT.
Enrique G. Oleivera

Messages : 168
Date d'inscription : 27/10/2008
Age : 29

Volveré a tu Lado... (pv) Empty
MessageSujet: Re: Volveré a tu Lado... (pv)   Volveré a tu Lado... (pv) Icon_minitimeMar 18 Nov - 1:01

« Allô ? »
« Allô, Rico ? C'est Enzo ! »
« Oui, je sais, c'est écrit dessus quand tu appels. » Fit Enrique, faisant une grimace derrière son téléphone, tandis qu'il posait son stylo sur sa table.
« Hum... J'oublie à chaque fois. Dis ! Ca te dit que je passe vers 22h pour qu'on fasse le devoir de biologie, j'ai rien compris aux trucs des liaisons osidiques, et du pourquoi ça devient noir avec le lugol, et tout... tsé... Le... »
« Ouais, les tests qu'on a vu durant le TP. »
« Cash ! J'pige que dal ! Et quand j'ai demandé à mon daron, il m'a demandé de lui donner un coups de main pour la sauce tomate... »
« Pas de soucis ! Je prépare ça ! On se mettra sur la table dans la boutique. »
« Ca marche ! Merci vieux frère ! »
« De nada, hermano. Hasta la vista ! »
« Yep ! »

Il raccrocha, balançant son téléphone sur son bureau, avant de s'étirer doucement. Jetant un rapide regard sur ses formules chimiques, il regarda quelques secondes si il avait bien mis en évidence chacune des fonctions amides, cétones, et alcool pour le cours du lendemain, avant de se lever pour aller regarder dans son armoire si il y avait pas son livre de biologie. Cherchant bien 5, 10 minutes, il posa des stylos sur son lit, avant jeter ses livres au sol, pour s'asseoir à côté, cherchant bien car il ne le trouvait pas. Il tira même son sac à lui, pour regarder à l'intérieur, le vidant intégralement au sol, mais rien. A part deux, trois capotes, et des chewings gums qui traînaient, sans oublier les anti-sèches de littérature et de mathématique, il n'y avait pas son livre de Biologie.

« Putain, il est où, ce con ! »
« Tu as perdu quelque chose ? »

Enrique releva son regard vers sa cousine avec un petit sourire affectueux, tandis qu'elle entrait dans sa chambre. Elle posa ses petites fesses sur le lit d'Enrique, tandis que ce dernier lui répondait :

« Oui, je trouve pas mon livre bleu. »
« Celui avec les papillons et les lapins, avec les madames et les monsieurs tout nu ? »
« Oui. Tu l'aurais pas pris pour le montrer à tes copines, non ? »
« Je l'ai fais y a deux... Pas avant hier, mais avant avant avant hier. »
« Ouais, non, c'est pas toi. Bon, je vais voir si ta mère l'aurait pas vu. »
« Je peux t'emprunter ta console ? »
« Oui. Mais tu fais attention, le jeu est à Enzo. »
« Oui, 'Rico ! » Fit elle avec sa petite voix. Enrique sortit de sa chambre et dévala les escaliers rapidement. Du haut des escaliers, on entendit, en bas.
« Doucement, Enrique, dans les escaliers. »

Il sauta les dernières marches comme si elle n'avait rien dit. Elle leva les yeux aux ciels, tandis qu'il s'approchait du comptoir, posant ses mains dessus, tandis que derrière, elle faisait mijoter une décoction particulière, qui devrait soigner les rhumatismes de Julio, le concierge du lycée.

« Tu aurais pas vu mon livre de Bio ? »
« Le bleu que Maya te pique sans arrêt pour montre les lapins et les papillons à ses copines ? »
« Oui, celui là. » Répondit il, d'un air blasé.

Elle leva la tête de sa décoction, un sourire sur ses lèvres, et elle ajouta :

« Il vient à toi, écoute. »

    TOC ! TOC ! TOC !

Enrique accentua son expression blasé, avant de lui dire :

« T'attends quelqu'un ? »
« Non. Julio ne doit passer que demain, et Diego m'a dit qu'il passerait beaucoup plus tard. »
« Okay. Y a Enzo qui va se ramener vers 22h pour le devoir de Bio. C'pour ça que j'l'cherche. » s'écria Enrique, tendit qu'il se dirigeait vers la porte qu'il ouvrit. A son plus grand étonnement, c'était Ally. « Ally !?! ?? Mais qu'est ce que tu branles ici ! T'es folle ! » Fit il, en la regardant avec des grands yeux, sous la pluie. Derrière, on entendit Luna, qui disait :
« Fais la entrer. Sinon, les Mara vont venir nous casser les couilles. »
« Okay. » Fit il en tournant la tête vers sa tante, puis, en la retournant vers Ally, il dit : « Viens, entre ! »

Aussitôt, il la fit entrer, et Luna s'approcha d'elle avec une serviette qu'elle lui appliqua sur ses épaules. Elle lui baisa le front ( Luna faisait toujours cela ), avant de s'en aller dans sa cuisine, d'où s'échappait une douce odeur de cannelle. Enrique regarda Ally quelque seconde, avec un petit regard hébété. Finalement, il lui dit, rougissant jusqu'à la racine de ses cheveux.

« Bah, assieds toi ! Tu vas pas payer plus chère ! Surtout après c'qu'tu viens d'faire ! T'es barge ! Les maras sont extrêmement racistes ! Ils auraient pu t'égorger dans une ruelle puis, hop ! Ni vu, ni connu ! »

A ces mots là, Luna réapparut, un bouillon de soupe dans un bol qu'elle tenait dans ses mains et qu'elle déposa devant Ally, retirant de la table, après, avec l'aide d'Enrique, des bougies, des livres, des parchemins, et autres ingrédients et gri gris magiques.

« Bois ça ! »
« T'inquiètes, ma tante est pas comme moi ! Elle a rien contre les blacks. » Il lui fit un léger clin d'oeil avant de s'assoeir à son tour. Luna leva les yeux au ciel après avoir jeter un regard sur Enrique, l'air de dire qu'il était encore beaucoup trop con à son goût. Sûrement un trait de famille avec son père.

_________________

    Volveré a tu Lado... (pv) ESSAI©️ zZero.
    BREAK ME DOWN.
    no es lo mismo.
Revenir en haut Aller en bas
Ally Ayo De Saint-Ange

Ally Ayo De Saint-Ange

Messages : 88
Date d'inscription : 27/10/2008

Volveré a tu Lado... (pv) Empty
MessageSujet: Re: Volveré a tu Lado... (pv)   Volveré a tu Lado... (pv) Icon_minitimeMar 18 Nov - 1:39



Enrique- Ally !?! ?? Mais qu'est ce que tu branles ici ! T'es folle ! »

Elle allait pour lui expliquer mais une autre voix ce fit entendre, et pendant qu'il y prêtait attention, elle rougit légèrement. C'était vrai que ça ne se faisait pas du tout. Le chat lui fila entre les jambes pour aller voir Luna.

Ally- Je sais c'est très mal poli de ...
« Fais la entrer. Sinon, les Mara vont venir nous casser les couilles. »
« Okay. » Fit il en tournant la tête vers sa tante, puis, en la retournant vers Ally, il dit : « Viens, entre ! »

Elle passa le pas de la porte et sentit comme une sorte d'apaisement mais elle ne voulut rien montrer de peur que ce soit Enrique qui lui fit cet effet là. Non pas qu'elle en était amoureuse mais elle se disait que vue qu'il l'avait sauver de la noyade son cerveau devait l'avoir associé à une espèce d'image de héros ou quelque chose dans le genre. Elle leva les yeux, observant l'endroit avant de se faire la réflexion que ça ne se faisait pas non plus même si c'était sans doute l'endroit le plus génial qu'elle avait jamais vu. Il y avait des bougies, des chats, et des livres de partout et aussi un tas d'objets dont elle n'imaginait même pas à quoi ils pouvaient servir. Et puis il y avait une odeur omniprésente d'épices qui faisait très ... ben en fait elle ne savait pas trop mais elle adorait l'endroit et elle se disait que c'était typiquement le genre d'endroit qu'elle aurait pu voir dans un film de son père.

La tante d'Enrique lui posa une serviette sur les épaules et un baiser sur le front. Décidément l'endroit était vraiment magique, elle n'avait pas eu de baiser sur le front de la par de sa mère depuis ses cinq ans, bon son père était beaucoup plus proche d'elle il fallait dire. Mais ça lui fit un bien fou et elle oublia instantanément le type à la pomme et au canif de la ruelle sombre, rougissant un peu d'être ainsi maternée mais elle serra la serviette contre elle sentant qu'elle était en train de prendre froid en fait.

Enrique- Bah, assieds toi ! Tu vas pas payer plus chère ! Surtout après c'qu'tu viens d'faire ! T'es barge ! Les maras sont extrêmement racistes ! Ils auraient pu t'égorger dans une ruelle puis, hop ! Ni vu, ni connu ! »

Elle s'assit toujours légèrement intimidée mais elle n'eut toujours pas le temps de s'expliquer que la tante d'Enrique lui mettait un bol-de-quelque-chose-de-bien-chaud dans les mains, puis elle et Enrique débarrassèrent un peu la table, elle voulut les aider mais elle ne sut pas où poser le bol en fait:

« Bois ça ! »
Ally-Qu'est-ce que c'est?', demanda-t-elle plus avec curiosité qu'appréhension.
« T'inquiètes, ma tante est pas comme moi ! Elle a rien contre les blacks. »

Ally fronça les sourcils un peu refroidie par cette remarque.

Ally-Je sais que ça ne se fait pas du tout de débarquer chez les gens après l'heure du repas mais tu avais oublié ça...', elle sortit de son sac le livre de bio qu'elle avait soigneusement emballé dans sa veste pour qu'il ne prenne pas l'eau et le lui rendit.

On entendit un coup de tonnerre dehors et le chat lui sauta sur les genoux. Le même que sur le pas de la porte tout à l'heure. Ally sursauta mais une fois rassurée elle se mit à le caresser. Un gentil chat. Elle but une gorgée du truc de la tante d'Enrique, c'était bon, avant de demander:

Ally- C'est quoi les Maras?





_________________
Volveré a tu Lado... (pv) 0152 Volveré a tu Lado... (pv) 0150
Shall Never See me
this Way unless...

Revenir en haut Aller en bas
Enrique G. Oleivera
VIOLENT SAINT.
Enrique G. Oleivera

Messages : 168
Date d'inscription : 27/10/2008
Age : 29

Volveré a tu Lado... (pv) Empty
MessageSujet: Re: Volveré a tu Lado... (pv)   Volveré a tu Lado... (pv) Icon_minitimeMer 19 Nov - 13:14

« Je sais que ça ne se fait pas du tout de débarquer chez les gens après l'heure du repas mais tu avais oublié ça... »
« C'est pas très grave. On attend du monde, de toute façon, un peu plus tard, dans la soirée. » Assura Luna, avec un bon sourire enthousiaste.

Enrique regardait sa tante puis, Ally, avant de sourire doucement, posant son regard sur le bol de soupe d'Ally. Pourquoi il souriait ? Il n'en avait aucune idée. L'odeur que dégageait le bouillon qu'elle avait dans son bol lui donnait envie de se resservir, ce qu'il fit après s'être levé doucement de sa chaise. Quelques minutes après, il revint dans le magasin, tenant le bol de sorte à ne pas se brûler. Enfin, il se rassit devant Ally, avant de voir sa mère qui s'en allait derrière le comptoir pour finir ce qu'elle préparait pour Julio. A ce moment là, elle lui rendit son bouquin, et il ne put s'empêcher de lui dire :

« Oh, je les cherchais partout ! Merci ! »

C'était sortit de façon spontané, et il eut un léger mouvement de recul comme si il s'interrogeait, l'air de rien. Il n'était pas comme ça d'habitude, et même Luna leva le regard pour poser ses yeux noisettes vers lui. Enrique leva doucement son bol, comme pour s'y cacher doucement avant de tremper ses lèvres dans le bouillon encore chaud, mais agréable à boire.

« C'est quoi les Maras ? »

Un bruit sourd, le bol venait de se poser brutalement sur la table, puis Enrique se mit à cracher tout ce qu'il avait dans la bouche devant lui, s'étouffant au trois quart au passage. Luna leva les yeux au ciel, prenant un torchon pour se diriger vers eux, comme pour nettoyer la connerie de son neveu. Alors qu'Enrique s'étouffait comme un perdu, tentant de reprendre une respiration normale, mais sans y parvenir réellement, Luna tira une chaise et s'assit à côté d'Ally.

« C'est l'un des gangs latinos des plus importants et des plus violents du Sud des Etats Unis. Ils se croient un peu tout permis, et ils ont la réputation d'être extrêmement racistes envers toutes les ethnies hormis... Des gens comme Enrique et moi. »
« J'comprends mieux pourquoi tu t'es aventurée comme une guerrière, ici ! T'es folle ! »
« C'est bon, elle a compris qu'elle était folle, Enrique. »
« Non, mais sérieux ! Elle a risqué sa vie pour mon livre ! »
« Enrique... »
« Fallait pas, tanpis, on se serait vautré à l'interro, mais risquer sa vie... ! »
« ENRIQUE ! » Fit elle en lui lançant le torchon sur la gueule.
« QUOI ?!? » Répliqua t il, en retirant le tissus de son visage.
« Ta gueule ! Elle a compris ! Elle est pas là depuis longtemps, laisse lui du temps ! Dans son milieu, elle n'y a jamais eut à faire. »

Encore sa fichue préscience. Enrique jura, et Luna se leva pour lui en mettre une sur la joue. Aussitôt, Enrique se leva pour tourner autours de la table, comme pour échapper à sa tante, qui finalement, se mit à éclater de rire, son neveu rigolant tout autant. C'était souvent ça, ici. Enfin, il reprit sa place, tandis qu'elle se rasseyait à côté d'Ally, en lui demandant :

« Tu te plais, alors, sur Phoenix ? »
« Tout lui pose cette question, Ma... Euh... Tata. » Fit il, san réellement faire exprès. Du coin de l'oeil, Luna eut comme une lueur de stupéfaction, comme une sorte de peur, avant de faire comme si de rien n'était. Le tout ne durant pas même une seule seconde. « Elle en doit en avoir plein le cul, non ? » Demanda t il à Ally, avec un léger sourire. Elle le voyait, peut être, comme il était réellement pour la première fois depuis qu'elle le connaissait. C'était comme un autre Enrique. Comme si il s'était mis tout nu.

_________________

    Volveré a tu Lado... (pv) ESSAI©️ zZero.
    BREAK ME DOWN.
    no es lo mismo.
Revenir en haut Aller en bas
Ally Ayo De Saint-Ange

Ally Ayo De Saint-Ange

Messages : 88
Date d'inscription : 27/10/2008

Volveré a tu Lado... (pv) Empty
MessageSujet: Re: Volveré a tu Lado... (pv)   Volveré a tu Lado... (pv) Icon_minitimeMer 19 Nov - 22:14



La tante d'Enrique lui certifia que ce n'était pas grave qu'elle arrive comme ça à l'improviste, ce qui contribua à rassurer la métisse. Et il y avait aussi Enrique qui souriait. Consciemment où non elle aimait son sourire et ça lui faisait toujours un petit truc bizarre et elle se trouvait assez bête parce qu'elle se faisait penser aux pompoms girls qui deviennent complétement hystériques au moindre signe de testostérones sur pattes qu'elles voyaient. Il n'y avait qu'à voir la popularité de Kelso chez ce genre de filles pour comprendre. En tout cas Ally aimait bien le petit sourire d'Enrique mais elle n'aimait pas bien aimer ce sourire c'est pour ça qu'elle évitait toujours plus ou moins de le regarder quand il l'avait.

Aussi elle lui rendit son livre, pour changer son centre d'attention:

Enrique- Oh, je les cherchais partout ! Merci ! »
Ally- De rien...

Elle le trouvait très différent de ce qu'il était au lycée. Déjà il n'avait pas l'air de la détester, il avait l'air beaucoup plus sympa et avenant en fait. Elle posa ses yeux sur lui avec une certaine curiosité dont elle n'avait vraiment conscience (elle aurait trouvé ça mal poli) puis il disparut derrière son bol. Elle se passa la main dans ses cheveux qui commençaient tout juste à sécher puis elle posa une question sur les Mara, tout simplement parce qu'elle se demandait bien ce que ça pouvait-être.
C'est alors qu'une pluie de soupe chaude lui arriva en pleine figure. Le chat qui ronronnait sur ces genoux fit un bond d'au moins de mettre, crachant et soufflant pour exprimait son mécontentement avant de disparaître sous le buffet, d'où on ne voyait plus de lui que deux prunelles jaunes. Enrique était en train de s'étouffer, Ally s'essuya la figure avec sa manche. En temps normal elle aurait crié qu'on lui crache de la soupe à la figure mais bon là il y avait Enrique qui était en train de s'étouffer littéralement devant elle, elle avait plein de bouillon dans les cheveux et ses vêtements péguaient maintenant en plus d'être mouillés et glacés par endroit.

Ally-Oh mon Dieu est-ce que ça va?', fit-elle spontanément, puis se rendant compte qu'elle avait posé sa main sur l'épaule d'Enrique elle la retira tout de suite.

Luna épongea un peu le bouillon d'Enrique, Ally lui souleva même le bol histoire de ne pas trop se sentir inutile puis la tante vint s'assoir prêt d'elle:

Luna- C'est l'un des gangs latinos des plus importants et des plus violents du Sud des Etats Unis. Ils se croient un peu tout permis, et ils ont la réputation d'être extrêmement racistes envers toutes les ethnies hormis... Des gens comme Enrique et moi. »

Ally pâlit très légèrement, se rappelant de nouveau l'homme à la pomme et au canif.

Enrique- J'comprends mieux pourquoi tu t'es aventurée comme une guerrière, ici ! T'es folle ! »
« C'est bon, elle a compris qu'elle était folle, Enrique. »
« Non, mais sérieux ! Elle a risqué sa vie pour mon livre ! »
« Enrique... »
« Fallait pas, tanpis, on se serait vautré à l'interro, mais risquer sa vie... ! »

Ally ne prenait vraiment pas la mesure de l'événement. Enrique réagissait comme si elle venait de faire un exploit: c'était peut-être le cas. Et il n'arrêtait pas de dire qu'elle était folle, et sa tante de le reprendre ça la faisait sourire.

« ENRIQUE ! » Fit elle en lui lançant le torchon sur la gueule.
« QUOI ?!? » Répliqua t il, en retirant le tissus de son visage.
« Ta gueule ! Elle a compris ! Elle est pas là depuis longtemps, laisse lui du temps ! Dans son milieu, elle n'y a jamais eut à faire. »

Ally regarda Luna un peu intriguée...

Ally-... comment le savez vous?', elle la regardait avec une soudaine curiosité.

L'endroit se prêtait parfaitement à toutes les situations bizarres possibles et imaginables. Et Ally adorait d'ailleurs. C'était même la meilleure soirée qu'elle avait passée depuis longtemps bon même si elle avait failli mourir d'après les dires d'Enrique et de sa tante, et qu'on lui avait craché de la soupe dessus. C'était un peu comme si vous aviez demander à aller chez le père noël, sachant très bien qu'on allait voir rire au nez, bluffer jusqu'au dernier moment, vous emmener dans un parc d'attraction ou voir un film, mais finalement on vous disait juste "allez pourquoi pas, c'est à deux pas d'ici" et on vous prenez par la main pour vous y emmener vraiment. Voilà ce que c'était précisément pour Ally, la maison d'Enrique était une espèce de pays des merveilles dont elle n'avait vu qu'une seule pièce ce qui laissait à son imagination libre cours d'inventer absolument tout le reste au grès de ses fantaisies. Peut-être même qu'il y avait une pièce qui menait à une forêt d'arbres aussi magiques, effrayants, qu'étranges, un peu comme dans les films de Gustave de Saint-Ange, son père. Mais tout cela restait bien entendu du niveau de l'inconscient, si vous le lui aviez demandé, elle n'aurait certainement pas fait une telle explication.

Et puis il semblait y avoir une telle complicité entre Enrique et sa tante... Ally les regardait faire aussi émerveillée qu'intimidée et à la lumière si particulière de la maison on aurait vraiment dit l'innocence même assise à leur table avec une pointe de mutinerie intelligente ou peut-être faudrait-il dire "lutinerie". Cela conviendrait sans doute à merveille.

Luna- Tu te plais, alors, sur Phoenix ? »
Enrique Tout le monde lui pose cette question, Ma... Euh... Tata. »

Il y eut comme un petit blanc. Pour la première fois Ally se demanda ce qu'il en était des parents d'Enrique mais elle attendit un petit moment que le malaise passe avant de répondre:

Ally- Oui je commence à connaître un peu des gens mais il y a apparemment pas mal de trucs que j'ignore alors c'est pas toujours évident de comprendre les réactions des gens parfois...

Enrique- Elle en doit en avoir plein le cul, non ? »

Elle lui fit un petit sourire amusé. Il était vraiment très sympa à la lumière del Paraiso, c'était presque un tout autre lui en fait. Elle aimait bien cette facette de sa personnalité et si il avait été tout le temps comme ça, ils auraient peut-être étaient amis mais leurs relations (quasi inexistantes soient-elles) au lycée étaient pour le moins... bizarres... assez inexistantes pour qu'on n'ai pas pris la peine d'inventer un mot pour la décrire. Ils étaient dans la même classe quoi...









_________________
Volveré a tu Lado... (pv) 0152 Volveré a tu Lado... (pv) 0150
Shall Never See me
this Way unless...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Volveré a tu Lado... (pv) Empty
MessageSujet: Re: Volveré a tu Lado... (pv)   Volveré a tu Lado... (pv) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Volveré a tu Lado... (pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From dawn, To dusk. :: }} Phoenix, in Arizona, in The United States. :: - West Phoenix. :: - « él Paraìso. »-
Sauter vers: